Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 00:01
A la demande générale de personne & devant la quantité impressionnante des commentaires que vous m'avez envoyés au nombre de deux, j'ai dû, contre toute attente, me presser de poster une nouvelle compilation des meilleurs passages du livre de Sergio Emilson: 'Comment louper son jardin sans complexe', aussi je m'exécute en vous proposant les quelques extraits ci-dessous... L'histoire ne dit toujours pas quel éminent journaliste botanique se cache derrière cet étrange 'Sergio Emilson' (c'est comme si je me faisais appeler Richardo Kennedy!) mais cela ne doit pas vous empêcher de vous délecter de ses truculentes histoires de jardin, surtout qu'aujourd'hui c'est 'mardi gras'!!
NB: Les textes ci-dessous sont toujours à lire entre guillemets puisqu'ils ne sont pas de moi mais de l'auteur du livre.

(A faire - A ne pas faire au jardin) Les premières feuilles de Tulipes pointent. Attention, si vous n'intervenez pas tout de suite, votre massif sera entièrement fleuri d'ici avril et même en mars dans les régions où le climat est plus doux. Donnez de grands coups de pelle, ou mieux, passez le rouleau à gazon sur les jeunes feuilles. Qu'est-ce que ça peut être moche les Tulipes!

Paix à mes cendres. La cendre de bois est un excellent amendement. Elle est riche en potasse (potassium) et en chaux (calcium) et renferme une foule d'autres minéraux utiles. On s'en sert aussi pour tenir les limaces éloignées. Mais promis, la prochaine fois je m'assurerai qu'elle ne renferme plus de braise. J'ai grillé tous mes fraisiers. Et d'accord, j'arrête de me chauffer avec des déchets de vieux pneus, je me recentre sur le bois. Et puis, je le ferai moi-même et je ne demanderai pas à mon neveu de six ans de s'en charger. Y'a un monde aux urgences le dimanche soir, on n'a pas idée!


C'est le bon mois pour récolter & stocker les greffons dans un lit de sable, en attendant la saison des greffes. Il s'agit d'arbres fruitiers, inutile d'aller quémander un rein ou quelques cm² de peau à la banque d'organes, c'est du temps perdu que vous ferez mieux de consacrer au verger.

Semez en place les carottes, les fèves, les cardons, les pois, les radis, les salades, les épinards et le persil. Mais pas tout à la même place comme la dernière fois.

(Questions - Réponses) Je vous adresse une photo de ma maison, je voudrais aménager le morceau de terrain situé devant. Pouvez-vous me donner des conseils?
Vous vivez là? Vraiment? Mais c'est désespérant. Essayez d'égayer l'endroit par quelques nains de jardin, s'ils veulent bien rester.

J'ai entendu dire qu'il fallait parler aux plantes d'appartement? C'est tout à fait possible, surtout si vous n'avez pas d'amis, si votre famille met de la distance ou si toute relation tourne court rapidement. Nous vous conseillons d'alterner, les confidences aux plantes d'appartement en hiver, et les conversations dès le printemps avec les plantes d'extérieur.

En fin d'été, j'ai fait des pots pourris avec les fleurs séchées de mon jardin. Mais ils ne sentaient vraiment pas bon. Comment l'expliquer? Simplement parce que les fleurs étaient vraiment pourries & les pots aussi!

D'où vient la charmante tradition de mettre une fève dans le galette des Rois? Autrefois, pour désigner le roi on y plaçait une betterave entière, mais il faut dire que l'effet de surprise était largement entamé.

(Les visites de jardins, les bonnes adresses) A Jaussier, on fête la courge. Le 21 du mois, comme tous les ans, belle exposition autour de la plus célèbre des cucurbitacées, doublée d'un grand marché paysan. Pour rompre un peu avec la tradition, le comité d'organisation a mis sur pied le concours du plus gros paysan, au lieu de la plus grosse courge, histoire de rompre avec la monotonie de la tradition. Pesée à 11H30 devant le jury habituel. Fête de la courge, Place de la République, 04850 Jaussiers.

Grande dégustation de soupes, à l'occasion de la Fête des Potagers. Chacun est invité à apporter sinon sa soupe, au moins sa recette, pour la faire partager aux nombreux visiteurs. Brouets, potages, soupes & veloutés sont à l'honneur. Dégustation de soupe paysannes & grande tombola où l'on peut gagner son poids en eau chaude. La Soupière Pertuisanne, Le Pré aux Croûtons, 86250 La Trempée.

Espérons que la journée de la chauve-souris, le 22 du mois de 10 à 18h, tienne ses promesses, rappelons qu'elle vient en replacement de la découverte d'un autre animal nocturne, le hérisson, où la sympathique bête était passée totalement inaperçue. Inscriptions & renseignements: Maison de la biodiversité, Rue du parapluie, 24720 Batemanne-sur-Gotac.

Alors, comme la dernière fois & toujours pour rester dans l'esprit du livre, je vous propose une photo qui n'a évidemment rien à voir avec les propos tenus ci-dessus: un Cycas revoluta paré de son superbe feuillage d'automne aux Serres d'Auteuil, près de Paris... (comprenne qui pourra!)

Cycas feuillage brûlé froid Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:01
Créer une terrasse en bois exotique parait simple, mais cela demande un peu de temps & pas mal de travail.. Avec ces quelques 'photos de chantier' vous découvrirez comment nous réalisons nos terrasses, étape par étape. Pour plus de renseignements n'hésitez-pas à nous contacter.
Terrasse avant herbe dalle de bétonTracé de la future terrasse décaissement du terrain

Coffrage bétonLambourdes béton décoffrées

Pose des lambourdes en ItaubaPose du géotextile

Pose des lames de terrasse en MassarandubaTerrasse terminée lessivage des lames

Terrasse avant herbe dalle de bétonLessivage terrasse en Massaranduba bois rouge

Légende: Début du chantier - Décaissement du terrain - Coffrage - Décoffrage & vérification du niveau - Lambourdage - Feutre - Pose des lames de terrasse - Fin du chantier - Photos avant-après.

Vous souhaitez réaliser une terrasse sur votre balcon ou dans votre jardin? Contactez-nous pour l'établissement d'un devis à l'adresse suivante: contactpepiniere@yahoo.fr
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Paysagisme
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 00:01
On connaît tous le Sureau, cet arbuste que l'on rencontre dans la plupart des régions françaises, en lisières de forêts ou dans les jardins abandonnés. Un arbuste simple & populaire. Le Merle se délecte de ses baies en fin d'été & le 'bipède relevé' fait, de ses fleurs, un sirop très proche de celui d'orgeat.

Mais le Sureau commun (Sambucus nigra) est en fait la partie émergée de l'iceberg: c'est  seulement l'un des représentants d'une grande famille que sont les Sambucus.
J'ai deux 'chouchou' parmi eux, ce sont Sambucus nigra "Black Lace" & Sambucus aurea.
Le deuxième est incroyable: non seulement ses feuilles sont découpées comme aucun autre Sureau (une vraie dentelle!), mais en plus son feuillage est d'une couleur anis complètement improbable: il a l'art de mettre une touche acidulée dans le jardin comme personne!

Mais celui qui m'intéresse aujourd'hui & que j'ai également planté dans mon jardin est le Sambucus nigra "Black Lace". Expliquons un peu: dès que vous voyez des guillemets & des majuscules en bout d'un nom vernaculaire, cela veut dire que vous avez affaire à un 'cultivar', c'est à dire un sujet qui a été obtenu par croisement (ou autre manipulation génétique)
Il faut reconnaître que c'est parfois plutôt réussi! C'est le cas de ce Sureau qui présente les mêmes caractéristiques que son 'cousin commun', à une différence près: les feuilles qu'il porte sont quasi noires!

Quel spectacle quand, en début d'été, sur fond de ses feuilles noires-violines, notre Sambucus déploie en quantité ses grappes de fleurs d'un blanc-rose idéal, si parfaites qu'on croirait le travail d'une agence de tendances! Tout a été organisé pour nous scotcher & c'est réussit!! Magnifique... (voir photo)
Maintenant voici les bonnes nouvelles: d'abord il faut savoir qu'on commence à le trouver depuis deux ou trois ans dans n'importe quelle jardinerie, souvent de petite taille & pas forcément bon marché mais, passons, de le trouver est déjà une victoire en soi.
Ensuite, non seulement sa croissance est très rapide, mais en plus il est très facile de le multiplier pratiquement à n'importe quelle période de l'année: prélevez des tronçons de tiges 'aoûtées' de 25 cm environ & plantez-les dans un mélange de sable, terre franche & terreau. Gardez les boutures à mi-ombre & le substrat humide. Dès l'année suivante vous pourrez les repiquer dans un container plus grand ou en pleine terre (pensez juste à supprimer la plupart des feuilles pour éviter une évaporation qui pourrait mettre en péril leur bonne reprise)

Côté culture, il est certain qu'il aime particulièrement les sols azotés mais il n'en demeure pas moins qu'il est capable de s'installer pratiquement n'importe où. D'ailleurs aussi bien au soleil qu'à l'ombre, seul ou accompagné & sous des climats rigoureux ou plus doux...
Bref, voici un végétal qu'il est impossible de rater.

Allez, avouons-le, Sambucus "Black Lace" n'a qu'un seul défaut: il perd ses feuilles en hiver! Je sais, c'est bête, mais s'il pouvait les garder ce serait encore plus impressionnant (surtout avec, sur ses feuilles, une légère couche de neige blanche immaculée!)
Alors & avant de vous quitter, n'oublions pas quelques autres végétaux qui portent eux aussi des feuilles 'noires' (et qui pour la plupart sont persistants), je pense notamment à Phyllostachys nigra, Pittosporum tenuifolium atropurpureum, Ophiopogon planiscapus nigressens, Geranium pratense, Oxalis regnellii, Euphorbia dulcis "Cameleon", Albizia julibrissim "Summer Chocolate", Aenium arboreum "Schwarzkopf", Ipomee batatas "Blacky" & j'en oublie certainement...

Photo ci-dessous: mon
"Black Lace" n'étant pas encore assez photogénique pour vous être présenté je vous propose, en attendant, le détail d'une inflorescence de Sambucus nigra 'Guincho Purple'  capturée au Parc André Citroën à Paris, à la fin du mois de mai...

Sambucus nigra 'Black Lace' Silvere Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Végétaux
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 00:01
On parle beaucoup des Hydrangéa, de ces cultivars qui sortent plus nombreux chaque année, que l'on expose en tête de gondole des jardineries comme n'importe quel  produit de grande consommation & auquel il ne manquerait plus que l'étiquette: 'Élu meilleur produit de l'année'!
La nouveauté c'est bien, mais il ne faudrait pas qu'elle nous fasse oublier l'un des plus beaux représentants de la famille: Hydrangéa quercifolia.

Vous le savez certainement, mais "Quercifolia" veut dire "à feuilles de Chêne" (Quercus = Chêne) C'est très exact: la ressemblance est forte même si celles de notre Hydrangéa sont bien plus grandes que celles du Chêne (elles font d'ailleurs partie des plus imposantes de la famille) mais cela est encore plus vrai quand, tout juste avant l'hiver, Hydrangéa quercifolia abandonne le vert intense de ses feuilles pour faire place à des couleurs bien plus automnales allant du pourpre au brun en passant par l'orange puis le rouge...

Avant tout & pour savoir pourquoi on ne le trouve pas si souvent en jardinerie, il faut préciser que notre Hydrangéa est plutôt cassant. Par expérience, je sais qu'il est plus aisé de proposer à la vente de très jeunes pieds (des boutures, en fait) plutôt que des sujets plus avancés: la répétition des manipulations vont rapidement le transformer en 'gueule cassée'!
Soyez tranquilles, la croissance d'Hydrangéa quercifolia est plutôt rapide, vous pourrez donc vous le procurer même faiblement raciné.

Il est certes original & très présent dans un jardin, mais son feuillage n'est évidemment pas son seul atout: en fin de printemps il développe de superbes inflorescences pyramidales d'un blanc parfait qui ferait presque mal au yeux! Souvent ses tiges se plient sous le poids de ses fleurs, aussi aurez-vous une bonne excuse pour en faire de superbes bouquets!!
Côté culture maintenant, il faut reconnaître que c'est un végétal qui n'apprécie que très moyennement les sols calcaires, vous devrez donc lui offrir un généreux apport de terre 'dite de bruyère' (donc acide) à sa plantation pour vous garantir son installation. Il va de soi qu'un bon amendement organique ne lui sera que bénéfique.

A défaut de pouvoir de l'acheter & comme pour tout bon Hydrangéa qui se respecte, sachez que vous pourrez facilement le bouturer: prélevez des tiges aoûtées de 15 à 20cm environ (sans oublier d'ôter les feuilles qui sont une machine à évaporer), avant de les planter sur leur tiers dans un substrat acide, léger, exposé
à mi-ombre & maintenu humide. Laissez une année passer avant de les repiquer.

La croissance d'Hydrangéa quercifolia étant importante (jusqu'à 2 mètres de hauteur sur un bon mètre 50 de largeur) prévoyez-lui somme toute un peu d'espace. L'idéal serait de lui attribuer un coin du jardin réservé aux plantes dites 'de terre bruyère', des végétaux appréciant de se développer dans un sol riche & pas trop calcaire. Il fera un bon voisin pour Camelia japonica, Sarcococca humilis ou confusa, Pieris japonica, Rhododendron 'Graziella' ou Leucothoe fontanesiana & autres Calluna...

En somme, et même si la photo que je vous propose n'est qu'une maigre illustration de ce à quoi peut ressembler la bestiole, ne vous privez pas de cet Hydrangéa!!
Photo ci-dessous: détail des feuilles d'Hydrangéa quercifolia prises au jardin du Musée du Quai Branly, à Paris...

Hydrangéa quercifolia Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Végétaux
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:01
Sur 200m², 8m3 de terre & gravats évacués, 10 de substrats apportés & près 200 végétaux installés. Pierre, brique, bois & gravier: une architecture fin 19ème qu'on ne pouvait trahir... Ont été créées une zone de terre de bruyère, une zone humide & une autre typiquement méditerranéenne. Les photos, prises à la plantation, sont loin d'être fidèles à l'aspect que le jardin arbore aujourd'hui: un fouillis très organisé & tellement anglais!

12

34

56

78

910

11You've ever dreamt of an English garden? Ecrivez-nous à: contactpepiniere@yahoo.fr
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Paysagisme
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 00:01
Puisqu'il fait si froid, qu'on ne peut rien faire au jardin & qu'il est encore trop tôt de rêver au printemps prochain, j'ai décidé de nous divertir. J'ai donc rassemblé (sans l'accord de l'auteur) quelques uns des meilleurs passages du livre de Sergio Emilson: "Comment louper son jardin sans complexe".
J'espère que celui-ci ne m'en voudra pas de divulguer quelques unes de ses pépites car cela  devrait vous donner envie de l'acheter?!! Pour ma part je ne le regrette pas: je me suis vraiment bien marré! (qui plus est tout seul, dans le RER) Mais, au fait, qui se cache derrière le pseudo Sergio Emilson?!...
NB: Les textes ci-dessous sont donc à lire entre guillemets puisqu'ils ne sont pas de moi mais de l'auteur du livre.

(Questions - Réponses) J'ai fait plusieurs lâchers de coccinelles pour lutter de manière bio contre les pucerons, mais à chaque fois ça ne rate pas: dès qu'il n'y a plus de pucerons, les coccinelles disparaissent.
Vous découvrez les fragiles équilibres de populations de proies & de prédateurs qui régissent la lutte biologique. Faites des lâchers réguliers de pucerons.

Je jardine dans une région vraiment pluvieuse & humide et tout ce que je plante pourrit. Que me conseillez-vous?
A un moment où tous les jardiniers cherchent par tous les moyens à économiser l'eau & à alléger leur facture, on peut dire que vous êtes particulièrement verni. Faites une deux rotations de riz.

Comment faire pour combattre les escargots en grand nombre dans mon jardin?
A mains nues, que diable, ils ne sont pas si dangereux que ça!

Je suis toujours sensible au langage des fleurs. Récemment ma femme m'a offert un héliconia rouge, quelle est sa signification?
Le message est clair, cela signifie "il y a un reste de gratin dauphinois au frigo, ne m'attend pas pour déjeuner, je vais faire des courses avec Lucette".

(A faire - A ne pas faire au jardin) Des graines à semer et pas de semoir à main? Utilisez cette petite astuce: mouillez le bout de l'index, attrapez une seule graine à la fois & faites-la tomber à l'endroit désiré. Ça marche avec les salades, les radis, les oignons, les navets, la mâche, un peu moins avec les poids & les fèves. Pas du tout avec les noix de coco, pour nos amis jardiniers Polynésiens.

On a eu la délicate attention de vous offrir un muguet en pot? Vérifiez qu'il est bien raciné & plantez-le au jardin, dans un endroit frais & à l'ombre et oubliez-le. L'an prochain, à la même époque, deux solutions, soit il est mort, soit il fleurit, le 20 mai. C'est toujours comme ça, on ne peut pas lutter!

Vous rêvez depuis toujours d'une belle touffe de bananier généreuse, portant un beau régime prometteur de fruits savoureux? Continuez à rêver, vous êtes en Picardie, il ne faudrait pas l'oublier.

La tendance de plus en plus marquée est de fournir les arbustes, et les plantes en général, déjà fleuris dans les points de vente, les commerçants misant, bien entendu, sur leur effet attractif quelquefois en dépit de la bonne saison. Dès l'achat, coupez toutes les fleurs, elles risquent de faner & vous seriez déçu.

(Les visites de jardins, les bonnes adresses) L'association "Un doigt sur le fil" organise sa 15ème exposition de vieux outils pour le jardin & l'agriculture. Initiation à l'aiguisage, démonstration de taille, concours de doigt coupé sur présentation de la carte de la Mutuelle Sociale Agricole. Suite à de nombreux abus, nous rappelons que le concours n'est pas ouvert aux menuisiers, en activité ou à la retraite. Inscriptions & renseignements "Un doigt sur le fil", Rue du Docteur Yanis Tétanos, 35350 Rouillé-sur-Lame.

Grande "Fête de la Cerise" de Marcq-en-Baroeul, les 12 & 13 janvier. Espérons que la 8ème édition consacrée à ce délicieux fruit dépassera les espérances de leurs organisateurs qui s'obstinent à le fêter en plein mois de janvier et dans le département du Nord. Maison de l'Ananas, Avenue du Général Tollé, 59700 Marcq-en-Baroeul.

Des tables vides, des stands où on note l'absence de pots & de godets, les regards fouineurs mais interrogateurs des visiteurs: vous ne vous êtes pas trompé de date, vous êtes bien à la 4ème édition de la Fête aux Plantes Rares de Saint-Agil-les-disparus, dans la Drôme. Ah, ben oui, puisqu'on vous dit qu'elles sont très rares, ces plantes! Renseignements au Syndicat d'Initiative, 26650 Saint-Agil-les-disparus.

Pour rester dans l'esprit du livre, la photo que je vous propose ci-dessous n'a absolument rien à voir avec le sujet, c'est pourquoi je vous la propose. Une branche d'Orme commun qui a poussé d'une bien drôle de façon dans une forêt de Seine & Marne... (c'est pas moi m'sieur, j'vous jure!)

Noeud végétal Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 00:01
Avant de vous parler 'paysagisme', permettez-moi de vous souhaiter à toutes & à tous une excellente année 2010, pleine de surprises & autres 'découvertes botaniques"!

A Mantes-la-Jolie, ce petit cube de terre désespéré avait besoin de rêver! Un peu d'ardoise, des Bambous, un Erable du Japon, de l'Helxine & quelques cailloux ont gentiment métamorphosé l'endroit. A l'arrière de sa boutique, notre cliente peut désormais se délecter de son petit jardin qui invite à la sérénité...










Vous avez toujours rêvé d'un Jardin Japonais? Ce rêve peut devenir réalité! Contactez-nous à l'adresse suivante: contactpepiniere@yahoo.fr
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Paysagisme
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 00:01
A peine sortis de Noël, je vous propose un cadeau ou plutôt un jeu que vous connaissez bien maintenant, celui de découvrir ce qui vous est proposé sur la photo ci-dessous.
Je dois reconnaître qu'on a souvent des doutes entre le 'micro' & le 'macro', entre le végétal & le minéral, entre l'inerte & l'organique, mais celui-ci est plutôt facile...
Pour vous aider à trouver de quoi il s'agit, je vous invite à consulter la liste de propositions ci-dessous avant de publier votre commentaire.
Alors, que suis-je?! A vous de trouver...

- D'anciens cratères photographiés par Hubble sur la planète Mars?
- Une vue d'hélicoptère du bocage Normand lors de la canicule de 2003?
- Une image en 2D colorisée de l'enveloppe du virus H1N1 après mutation?
- Le désert de Namibie vu d'avion: sable, roche & quelques arbres?
- De près, la peau d'un caméléon Sud Américain qui mimétise son environnement?
- Le résultat de la dramatique déforestation en cours au Brésil?
- Au centre de la photo, un ancien lieu de culte paléolithique au sud de la Lybie?
- Des parcelles de culture au Tchad, bordées par des murs en pierre sèche?
- Un détail du tronc de l'Arbre à Encens (Broswellia sacra)?
- Les dégâts des termites sur une colonne en bois dans une chapelle près de Nimes?
- Un patchwork de Chêne liège & de mousse créé pour une installation à la FIAC de Paris?
- La progression d'un Lichen sur une roche dans la toundra près du Lac Taïga?
- La vue partielle d'un 'Chancre Coloré' sur une branche d'un Platane oriental?
- La desquamation naturelle d'un Orme japonais?
- Le craquellement de la terre dans le désert de l'Atacama?

Si vous avez une idée: postez un commentaire!
Le premier qui aura eu la bonne réponse sera cité dans cet article après que tout le monde ait eu le temps de proposer son idée...
Attention, celle-ci étant surprenante, ne vous laissez pas piéger: analysez bien la photo ci-dessous!! J'ai moi-même été très surpris!
Au fait, la "vraie" réponse figure parmi les propositions ci-dessus...
Bonne chance!

Ecorce Zelkova serrata Silvère Doumayrou
And the winners are...
Lauriane, Bernard & Alain. Bravo à tous les trois! Ceux qui ont dit l'Arbre à encens ou le Platane n'étaient pas loin...
Et oui, c'est tout bêtement l'écorce d'un Orme du Japon (Zelkova serrata) photographiée en novembre dernier dans l'Arboretum de l'Ecole du Breuil à Vincennes, près de Paris. Comme l'Arbousier, le Platane ou l'Eucalyptus, l'Orme du Japon perd chaque année son écorce, desquamation parfois très impressionante (je vous invite à aller sur le site de Cédric Pollet en lien ci-contre pour vous faire une petite idée)
Merci à tous d'avoir participé & à bientôt peut-être pour un nouveau 'Que suis-je?!'
Rendez-vous mardi prochain pour une petite surprise...
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 00:01
A Paris, dans le 12ème arrondissement, quelques clichés d'une terrasse pris en fin de chantier. Une esthétique & un confort dignes de certains hôtels de la côte Ouest des États-Unis. De l'eau, de l'osier, des galets & quelques végétaux ont fait de cette terrasse en plein air un lieu de villégiature peu ordinaire...





Vous rêvez d'une terrasse qui ressemblerait à celle-ci? C'est possible! Ecrivez-nous à l'adresse suivante: contactpepiniere@yahoo.fr
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Paysagisme
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 00:01
Oui, s'il vous plaît, sauvons les Butia de la Gare de Lyon!!
Il y a là-bas 8 Butia yatay (superbe palmier d'Amérique du Sud) qui sont maintenus en pots & contre leur grès depuis trop longtemps maintenant!

En effet, les 8 octogénaires arrachés de leur Argentine natale n'ont qu'une seule idée en tête: quitter la capitale!
J'en appelle à M. Besson pour régulariser leur situation: donnez des papiers aux Butia pour qu'ils puissent quitter le territoire & retrouver enfin leur habitat d'origine! Il est indécent de garder de tels "papys" dans de si mauvaises conditions: containers trop petits, arrosages non suivis & manque cruel de soleil! Ces actes pourraient être qualifiés de séquestration doublés de sévices corporels...

Nous ne sommes pas à l'abri d'Alzheimers ou de dépressions en chaîne: à force d'entendre, encore & encore, les  annonces de départ des TGV & autres informations ou de supporter le passage indifférent des voyageurs de la SNCF, ils vont finir par péter un plomb! (et je ne vous parle même pas des courants d'air!)
Si rien est fait, le "Front de Libération des Palmiers" fera circuler une pétition dans les meilleurs délais pour les aider. Une grève de la soif est d'ores & déjà planifiée!...
Alors s'il vous plaît, aidons les Butia de la Gare de Lyon!

Il se peut que deux autres palmiers, des Trachycarpus fortunei, veuillent se joindre au mouvement: ils en ont marre de faire le piquet devant la brasserie du Train Bleu & souhaiteraient regagner la Chine, leur pays d'origine!! Les deux Chamaerops humilis des "Trains au départ", eux, voudraient seulement prendre un TGV pour gagner la côte dans les meilleurs délais...
 
Palmophylles, il est temps d'agir: venez manifester votre solidarité pour les palmiers de la Gare de Lyon! Nous avons besoin de tire-pale, de bras & de camions pour les sortir de là!
Un avion pourrait ensuite être spécialement affrété pour leur rendre leur liberté.

J'apprends à l'instant par une dépêche AFP que trois des Butia cités précédemment ont  d'ores & déjà tiré leur révérence & que trois autres sont très mal en point!
Alors je vous en supplie: il n'y a pas que les baleines ou les bébés phoques, ayez une petite pensée pour les Butia de la Gare de Lyon...

Plus sérieusement, parce que le sujet a vraiment de quoi m'énerver, il faudrait juste les arroser ces palmiers, apporter un léger amendement en début de printemps & pschitter leurs palmes au Karcher une fois de temps en temps (leurs feuilles paraissent couvertes de neige tellement il y a de poussière!) Sincèrement, ils seront tous morts d'ici un an ou deux au maximum! C'est insupportable!
Photos ci-dessous: un des palmiers souffreteux de la Gare de Lyon à Paris...

Butia yatay Gare de Lyon Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article

Présentation

  • : La Pépinière 2
  • La Pépinière 2
  • : Après le Blog 'La Pépinière', Silvère Doumayrou vous propose un deuxième site pour parler de végétal, du jardinage & de paysagisme. Photos 'avant-après', conseils, réalisations, découvertes: tout pour réussir son aménagement 'paysager'...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Catégories D'articles