Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 00:01

Il est parfois des chantiers où l'on n'accède au jardin qu'à l'aide d'une barque! Si si, et tout près de Paris d'ailleurs...


Mon client travaille beaucoup à l'étranger et essentiellement dans le quart Sud-Est Asiatique. Lors de notre premier rendez-vous et pour me formuler son projet, celui-ci m'a dit en substance: la Marne c'est le Mékong et mon jardin la forêt primaire...

Il ne pouvait pas mieux tomber compte tenu de mon expérience en matière d'acclimatation d''exotiques' à la région et de ma passion pour ces végétaux.

Quelques mois se sont passés depuis ce rendez-vous et nous avons décidé de réaliser ce projet unique: un jardin 'exotique' posé sur une île de la Marne à quelques encablures seulement de la capitale...

 

Voilà pourquoi (et c'est l'illustration de ces quelques lignes) nous avons dû acheminer végétaux, outils, matériaux & autres substrats à l'aide d'une simple barque, en prenant soin d'éviter le flux régulier des péniches. L'opération est plutôt originale & osée quand on sait que certains palmiers ou bambous dépassaient les 2m50 de hauteur (sans parler de leur poids) ou qu'en un seul voyage nous avons acheminé par exemple une palette de terreau de 50l sans chavirer... 

 

Le jardin, quant à lui, se développera un peu plus chaque année pour devenir ce petit morceau de foret tropicale dont rêve depuis longtemps mon client, au grès de son budget & de l'évolution des végétaux installés. Je posterai bientôt les photos 'avant-après' de cette première tranche de réalisation...

 

Ci-dessous: acheminement des végétaux par barque dirigée par mon client lui-même... 


Livraison végétaux sur une Ile - Silvère Doumayrou

Un jardin 'exotique' à Paris? C'est possible! Une seule chose à faire: m'écrire à l'adresse suivante: contactpepiniere@yahoo.fr

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 00:01

Pas d'article ici depuis plus d'un mois... Que s'est-il passé? Rien de grave: juste l'envie de développer un projet ou plutôt un objet (même si je n'aime pas vraiment le terme), aussi design qu'organique, de la déco vivante, un pont entre entre Nature & Culture, entre le Tropical et la Capitale...

 

En effet, j'ai lancé officiellement le 15 décembre dernier un objet nouveau qui devrait ravir autant les amateurs de déco que les passionnés de végétaux: Tillandsia sur Bois.

C'est quoi? Les Tillandsia sont des plantes épiphytes qui poussent naturellement en Amérique Latine (plus précisément depuis le Sud des États-Unis et jusqu'à l'Argentine), en milieu généralement semi-aride. Je les ai, pour la première fois, installés sur un bois Guyanais que l'on appelle la Liane Tortue. Je ne vais pas m'étendre plus longuement sur le sujet, puisque je raconte tout sur un Blog qui s'appelle Tillandsia & Bois que vous pourrez consulter à l'adresse suivante: http://tillandsiaetbois.over-blog.com


Pour confronter mon idée au public (après que mes amis m'aient tous dit: j'en veux un!), j'ai présenté en 'avant-première' mes créations aux visiteurs du Marché de Noël Tropical à la Halle Freyssinet (Paris 13), du 7 au 11 décembre dernier. Les retours ont été riches & nombreux, la critique unanime: tout le monde adore! J'en suis le premier ravi, car je crois beaucoup à ce projet sur lequel j'ai passé deux mois, 7 jours sur 7, et investi toutes mes économies pour réaliser mes 350 premiers Tillandsia sur Bois. Les avis des visiteurs (et/ou acheteurs) m'ont vraiment comblé, 5 jours durant... Même si je l'ai déjà fait sur le Blog qui est consacré à ce projet, je profite de ce post pour les remercier encore, très sincèrement, ainsi que tous les proches qui m'ont encouragé ou aidé dans cette aventure!!

 

Pour l'occasion, j'ai créé un univers que j'ai qualifié "d'Exotique Chic", en insistant sur le fait que l'objet était "Made in Chez Moi" (comme un pied de nez au "Made In China"...)

Mes matières premières sont achetées à moins de 10km de mon domicile et tout est soit d'origine recyclée soit recyclable, à l'exception du fil du Nylon (qui représente l'équivalent d'un chewing-gum pour la confection des 350 pièces que j'ai présentées)

J'insiste sur le côté 'écolo' de l'entreprise car, au-delà du sens que je mets dans l'objet (rapprocher l'homme de son environnement & le sensibiliser à la biodiversité), il me semble important de minimiser l'impact que nous avons sur notre petite planète, quoi que nous fassions...

 

Même si, en parallèle, je continue plus que jamais mon activité de paysagisme (pour laquelle j'ai fait l'objet d'une parution dans le Détente Jardin de janvier-février 2012 - en kiosque depuis le 15 décembre dernier), je consacre maintenant une partie de mon temps (outre l'écriture des articles) à organiser la promotion & la distribution de cet objet. Depuis quelques jours vous pouvez ainsi trouver mes créations dans deux boutiques parisiennes et bientôt dans d'autres points de vente plus près de chez vous (voir site)

 

Voilà pourquoi je crois que ce n'est que le début d'une histoire ce projet de Tillandsia sur Bois... Je serai présent dans certains des salons que compteront la capitale ou ses environs les mois qui viennent et bientôt, je l'espère, dans les boutiques parisiennes que vous affectionnez...

 

Ci-dessous: une petite vue prise par mon ami Olivier Ducreau du stand que j'ai monté pour le Marché de Noël Tropical...

 

Tillandsia sur Bois Salon Dec. 2011 Silvère Doumayrou

Vous souhaitez découvrir 'en vrai' quelques-unes de mes créations? Avec plaisir: rendez-vous sur le Blog qui leur est consacré ou en m'écrivant à contactpepiniere@yahoo.fr...

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 00:01

Quoi de mieux pour attaquer la rentrée que de commencer par une 'curiosité'?!...


Il est des villes où l'on semble prendre le temps de vivre. Profiter du soleil, de la mer, faire les choses tranquillement, plutôt le matin d'ailleurs, le début d'après-midi étant réservé à la sieste. Même dans le cadre du travail, on dirait que l'on s'amuse parfois, et pour mon plus grand plaisir...

J'y ai pensé mille fois à Paris, quand un arbre vient d'être abattu... En attendant qu'il soit remplacé, on prend généralement soin d'adoucir la coupe pour éviter les blessures. La hauteur du tronc permet le plus souvent d'y poser un bout de fesse ou un sac de courses trop lourd avant de retrouver quelques forces.

Alors pourquoi ne pas aller au bout du concept et transformer, comme l'ont fait les Services des Espaces Verts de Toulon, le pauvre tronc d'un Accacia en un siège de premier choix?!
Quelques coups habiles de tronçonneuse et le tour est joué: la souche devient non seulement une assise pratique et confortable, mais aussi presque une 'oeuvre d'art', une sculpture, quoi. L'objet en lui même dépasse sa seule fonction et permet à l'arbre disparu de perdurer...

Même si l'arbre-chaise offre à la petite mémé du quartier la possibilité de se reposer, il est aussi et surtout une curiosité qui ne laissera pas le passant indifférent.
En y regardant de plus près, on se dit que l'acte n'a pas été foncièrement prémédité: la coupe approximative mais non moins réussie a un petit côté spontané. L'arbre, probablement centenaire, a lui aussi été généreux et semble s'être laissé faire...

Je ne vais pas vous écrire un roman sur le sujet, je voulais juste le pointer du doigt avec quelques mots et vous faire partager ce petit plaisir, croisé cet été...

Photo ci-dessous: l'arbre-chaise du Mourillon, sympathique quartier de Toulon...

 

L arbre-chaise Silvere Doumayrou

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 00:01

Je ne sais pas vous mais moi l'été, sur la plage, il faut que je m'occupe. A me bronzer sur une serviette je tiens rarement plus de 10 minutes, j'aime bien nager mais je ne suis pas un dauphin non plus: si je n'ai pas d'activité, je peux très vite m'ennuyer!

 

Heureusement j'ai trouvé comment m'occuper: j'arpente la plage d'Est en Ouest à la recherche de petits galets. Oui, comme les vieux me direz-vous! (peut-être parce que je ne suis plus tout jeune non plus!...) Alors, le pied instable, le dos courbé & douloureux, je scanne la plage. Comme le Flamand rose avec son bec: des mes yeux & de mes mains, le galet je détecte...


Il y en a de toutes sortes, mais ils sont peu nombreux. Il faut donc chercher, choisir, trier avant de trouver le 'bon galet'. Il y a ces petites paillettes type ardoise qui descendent chaque hiver de l'apic qui surplombe la plage, les galets de 'première qualité' (un grand choix de coloris & parfaitement polis) & ces petits éclats de briques ou de tuiles aussi lisses que les fesses d'un bébé. En somme: je nettoie la plage! Je vous rassure, je ne ramasse pas les mégots et laisse les petits bouts de verre aux enfants (je n'ai jamais su quoi en faire!)


Une fois récoltés & dans un vulgaire sac plastique entassés, la plage il me faut quitter (ok, mais pas sans m'être une dernière fois baigné!)

De retour au 'QG des galets glanés', je les rince pour qu'ils soient moins salés et les dispose au pied des 'exotiques' en pots & autres palmiers (voir photos)

 

Voilà, grâce à ce court article vous venez de répondre à une question scientifique: Pourquoi la montée des eaux? Ce n'est pas tant l'eau qui monte, mais les plages qui descendent!... 

 

Photos ci-dessous: la récolte d'une petite journée sur un vieil évier et une 'suggestion de présentation' au pied d'un Cycas encore bébé...

 

Galets glanés plage

 

Galets surfaçage pot

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 00:01
Nouvelle année, nouvelles difficultés, nouveau 'Que suis-je?'. La Nature nous balade avec ces 'echelles': l'immense côtoie le minuscule, le végétal imite le minéral & l'évident nous laisse souvent perplexe. Alors que penser de ce nouveau 'Que suis-je?' à part qu'il est certainement plus facile que les 2 derniers?!...
Le 'Que suis-je?' est 
un jeu que vous connaissez bien maintenant, lequel consiste à découvrir le sujet de la photo qui vous est proposée.
Pour vous aider je vous invite à consulter la liste de propositions ci-dessous avant de publier votre commentaire. Alors, que suis-je?! A vous de trouver...

- La formation de cristaux de glace sur le hublot d'un avion à très haute altitude?
-
L'expansion d'un corail (au microscope & en tranche)?
- Le développement très structuré d'une moisissure arctique microscopique?
-
Le détail du cristallin d'un Dauphin Polynésien?
- La création d'un flocon de neige en laboratoire?
- La cristallisation du sel sous l'effet du soleil dans les Salins du Midi?
- Vu d'avion, l'avancée de la banquise en Alaska à la fin du mois d'octobre?
- Le système respiratoire d'une méduse de l'Océan Pacifique?
- L'amalgame de particules de poussière dans la stratosphère?
- Du mercure projeté à très basse température dans un tube de platine?
- De droite à gauche: la scission puis fusion de particules de silice vers 1500°c?
- Une oeuvre abstraite & organique du peintre Yannick Le Quilleuc intitulée: Billes & bleu?
- Un végétal
étranger à toute photosynthèse, type Lichen, qui vient d'être découvert?
- La précipitation du calcaire dans un adoucisseur d'eau?
- Une vue sous-marine capturée au coeur de la grande barrière de Corail?

Si vous avez une idée: postez un commentaire!
La 'vraie' réponse figure parmi les propositions ci-dessus...
Bonne chance!


Cristaux de glace sur hublot Silvère Doumayrou
Vous avez tous gagné!! Lauriane, Bernard, Alain, Delphine, Jeanne & toutes celles & ceux qui ont répondu (ou pensé) le hublot!! Je vous avais dit qu'il était facile celui-ci!...
Merci beaucoup à Hélène qui a prit cette très jolie photo à quelques 10 000 mètres d'altitude & qui m'a permis de publier ce 'Que suis-je?'!...
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 00:01
A la demande générale de personne & devant la quantité impressionnante des commentaires que vous m'avez envoyés au nombre de deux, j'ai dû, contre toute attente, me presser de poster une nouvelle compilation des meilleurs passages du livre de Sergio Emilson: 'Comment louper son jardin sans complexe', aussi je m'exécute en vous proposant les quelques extraits ci-dessous... L'histoire ne dit toujours pas quel éminent journaliste botanique se cache derrière cet étrange 'Sergio Emilson' (c'est comme si je me faisais appeler Richardo Kennedy!) mais cela ne doit pas vous empêcher de vous délecter de ses truculentes histoires de jardin, surtout qu'aujourd'hui c'est 'mardi gras'!!
NB: Les textes ci-dessous sont toujours à lire entre guillemets puisqu'ils ne sont pas de moi mais de l'auteur du livre.

(A faire - A ne pas faire au jardin) Les premières feuilles de Tulipes pointent. Attention, si vous n'intervenez pas tout de suite, votre massif sera entièrement fleuri d'ici avril et même en mars dans les régions où le climat est plus doux. Donnez de grands coups de pelle, ou mieux, passez le rouleau à gazon sur les jeunes feuilles. Qu'est-ce que ça peut être moche les Tulipes!

Paix à mes cendres. La cendre de bois est un excellent amendement. Elle est riche en potasse (potassium) et en chaux (calcium) et renferme une foule d'autres minéraux utiles. On s'en sert aussi pour tenir les limaces éloignées. Mais promis, la prochaine fois je m'assurerai qu'elle ne renferme plus de braise. J'ai grillé tous mes fraisiers. Et d'accord, j'arrête de me chauffer avec des déchets de vieux pneus, je me recentre sur le bois. Et puis, je le ferai moi-même et je ne demanderai pas à mon neveu de six ans de s'en charger. Y'a un monde aux urgences le dimanche soir, on n'a pas idée!


C'est le bon mois pour récolter & stocker les greffons dans un lit de sable, en attendant la saison des greffes. Il s'agit d'arbres fruitiers, inutile d'aller quémander un rein ou quelques cm² de peau à la banque d'organes, c'est du temps perdu que vous ferez mieux de consacrer au verger.

Semez en place les carottes, les fèves, les cardons, les pois, les radis, les salades, les épinards et le persil. Mais pas tout à la même place comme la dernière fois.

(Questions - Réponses) Je vous adresse une photo de ma maison, je voudrais aménager le morceau de terrain situé devant. Pouvez-vous me donner des conseils?
Vous vivez là? Vraiment? Mais c'est désespérant. Essayez d'égayer l'endroit par quelques nains de jardin, s'ils veulent bien rester.

J'ai entendu dire qu'il fallait parler aux plantes d'appartement? C'est tout à fait possible, surtout si vous n'avez pas d'amis, si votre famille met de la distance ou si toute relation tourne court rapidement. Nous vous conseillons d'alterner, les confidences aux plantes d'appartement en hiver, et les conversations dès le printemps avec les plantes d'extérieur.

En fin d'été, j'ai fait des pots pourris avec les fleurs séchées de mon jardin. Mais ils ne sentaient vraiment pas bon. Comment l'expliquer? Simplement parce que les fleurs étaient vraiment pourries & les pots aussi!

D'où vient la charmante tradition de mettre une fève dans le galette des Rois? Autrefois, pour désigner le roi on y plaçait une betterave entière, mais il faut dire que l'effet de surprise était largement entamé.

(Les visites de jardins, les bonnes adresses) A Jaussier, on fête la courge. Le 21 du mois, comme tous les ans, belle exposition autour de la plus célèbre des cucurbitacées, doublée d'un grand marché paysan. Pour rompre un peu avec la tradition, le comité d'organisation a mis sur pied le concours du plus gros paysan, au lieu de la plus grosse courge, histoire de rompre avec la monotonie de la tradition. Pesée à 11H30 devant le jury habituel. Fête de la courge, Place de la République, 04850 Jaussiers.

Grande dégustation de soupes, à l'occasion de la Fête des Potagers. Chacun est invité à apporter sinon sa soupe, au moins sa recette, pour la faire partager aux nombreux visiteurs. Brouets, potages, soupes & veloutés sont à l'honneur. Dégustation de soupe paysannes & grande tombola où l'on peut gagner son poids en eau chaude. La Soupière Pertuisanne, Le Pré aux Croûtons, 86250 La Trempée.

Espérons que la journée de la chauve-souris, le 22 du mois de 10 à 18h, tienne ses promesses, rappelons qu'elle vient en replacement de la découverte d'un autre animal nocturne, le hérisson, où la sympathique bête était passée totalement inaperçue. Inscriptions & renseignements: Maison de la biodiversité, Rue du parapluie, 24720 Batemanne-sur-Gotac.

Alors, comme la dernière fois & toujours pour rester dans l'esprit du livre, je vous propose une photo qui n'a évidemment rien à voir avec les propos tenus ci-dessus: un Cycas revoluta paré de son superbe feuillage d'automne aux Serres d'Auteuil, près de Paris... (comprenne qui pourra!)

Cycas feuillage brûlé froid Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 00:01
Puisqu'il fait si froid, qu'on ne peut rien faire au jardin & qu'il est encore trop tôt de rêver au printemps prochain, j'ai décidé de nous divertir. J'ai donc rassemblé (sans l'accord de l'auteur) quelques uns des meilleurs passages du livre de Sergio Emilson: "Comment louper son jardin sans complexe".
J'espère que celui-ci ne m'en voudra pas de divulguer quelques unes de ses pépites car cela  devrait vous donner envie de l'acheter?!! Pour ma part je ne le regrette pas: je me suis vraiment bien marré! (qui plus est tout seul, dans le RER) Mais, au fait, qui se cache derrière le pseudo Sergio Emilson?!...
NB: Les textes ci-dessous sont donc à lire entre guillemets puisqu'ils ne sont pas de moi mais de l'auteur du livre.

(Questions - Réponses) J'ai fait plusieurs lâchers de coccinelles pour lutter de manière bio contre les pucerons, mais à chaque fois ça ne rate pas: dès qu'il n'y a plus de pucerons, les coccinelles disparaissent.
Vous découvrez les fragiles équilibres de populations de proies & de prédateurs qui régissent la lutte biologique. Faites des lâchers réguliers de pucerons.

Je jardine dans une région vraiment pluvieuse & humide et tout ce que je plante pourrit. Que me conseillez-vous?
A un moment où tous les jardiniers cherchent par tous les moyens à économiser l'eau & à alléger leur facture, on peut dire que vous êtes particulièrement verni. Faites une deux rotations de riz.

Comment faire pour combattre les escargots en grand nombre dans mon jardin?
A mains nues, que diable, ils ne sont pas si dangereux que ça!

Je suis toujours sensible au langage des fleurs. Récemment ma femme m'a offert un héliconia rouge, quelle est sa signification?
Le message est clair, cela signifie "il y a un reste de gratin dauphinois au frigo, ne m'attend pas pour déjeuner, je vais faire des courses avec Lucette".

(A faire - A ne pas faire au jardin) Des graines à semer et pas de semoir à main? Utilisez cette petite astuce: mouillez le bout de l'index, attrapez une seule graine à la fois & faites-la tomber à l'endroit désiré. Ça marche avec les salades, les radis, les oignons, les navets, la mâche, un peu moins avec les poids & les fèves. Pas du tout avec les noix de coco, pour nos amis jardiniers Polynésiens.

On a eu la délicate attention de vous offrir un muguet en pot? Vérifiez qu'il est bien raciné & plantez-le au jardin, dans un endroit frais & à l'ombre et oubliez-le. L'an prochain, à la même époque, deux solutions, soit il est mort, soit il fleurit, le 20 mai. C'est toujours comme ça, on ne peut pas lutter!

Vous rêvez depuis toujours d'une belle touffe de bananier généreuse, portant un beau régime prometteur de fruits savoureux? Continuez à rêver, vous êtes en Picardie, il ne faudrait pas l'oublier.

La tendance de plus en plus marquée est de fournir les arbustes, et les plantes en général, déjà fleuris dans les points de vente, les commerçants misant, bien entendu, sur leur effet attractif quelquefois en dépit de la bonne saison. Dès l'achat, coupez toutes les fleurs, elles risquent de faner & vous seriez déçu.

(Les visites de jardins, les bonnes adresses) L'association "Un doigt sur le fil" organise sa 15ème exposition de vieux outils pour le jardin & l'agriculture. Initiation à l'aiguisage, démonstration de taille, concours de doigt coupé sur présentation de la carte de la Mutuelle Sociale Agricole. Suite à de nombreux abus, nous rappelons que le concours n'est pas ouvert aux menuisiers, en activité ou à la retraite. Inscriptions & renseignements "Un doigt sur le fil", Rue du Docteur Yanis Tétanos, 35350 Rouillé-sur-Lame.

Grande "Fête de la Cerise" de Marcq-en-Baroeul, les 12 & 13 janvier. Espérons que la 8ème édition consacrée à ce délicieux fruit dépassera les espérances de leurs organisateurs qui s'obstinent à le fêter en plein mois de janvier et dans le département du Nord. Maison de l'Ananas, Avenue du Général Tollé, 59700 Marcq-en-Baroeul.

Des tables vides, des stands où on note l'absence de pots & de godets, les regards fouineurs mais interrogateurs des visiteurs: vous ne vous êtes pas trompé de date, vous êtes bien à la 4ème édition de la Fête aux Plantes Rares de Saint-Agil-les-disparus, dans la Drôme. Ah, ben oui, puisqu'on vous dit qu'elles sont très rares, ces plantes! Renseignements au Syndicat d'Initiative, 26650 Saint-Agil-les-disparus.

Pour rester dans l'esprit du livre, la photo que je vous propose ci-dessous n'a absolument rien à voir avec le sujet, c'est pourquoi je vous la propose. Une branche d'Orme commun qui a poussé d'une bien drôle de façon dans une forêt de Seine & Marne... (c'est pas moi m'sieur, j'vous jure!)

Noeud végétal Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 00:01
A peine sortis de Noël, je vous propose un cadeau ou plutôt un jeu que vous connaissez bien maintenant, celui de découvrir ce qui vous est proposé sur la photo ci-dessous.
Je dois reconnaître qu'on a souvent des doutes entre le 'micro' & le 'macro', entre le végétal & le minéral, entre l'inerte & l'organique, mais celui-ci est plutôt facile...
Pour vous aider à trouver de quoi il s'agit, je vous invite à consulter la liste de propositions ci-dessous avant de publier votre commentaire.
Alors, que suis-je?! A vous de trouver...

- D'anciens cratères photographiés par Hubble sur la planète Mars?
- Une vue d'hélicoptère du bocage Normand lors de la canicule de 2003?
- Une image en 2D colorisée de l'enveloppe du virus H1N1 après mutation?
- Le désert de Namibie vu d'avion: sable, roche & quelques arbres?
- De près, la peau d'un caméléon Sud Américain qui mimétise son environnement?
- Le résultat de la dramatique déforestation en cours au Brésil?
- Au centre de la photo, un ancien lieu de culte paléolithique au sud de la Lybie?
- Des parcelles de culture au Tchad, bordées par des murs en pierre sèche?
- Un détail du tronc de l'Arbre à Encens (Broswellia sacra)?
- Les dégâts des termites sur une colonne en bois dans une chapelle près de Nimes?
- Un patchwork de Chêne liège & de mousse créé pour une installation à la FIAC de Paris?
- La progression d'un Lichen sur une roche dans la toundra près du Lac Taïga?
- La vue partielle d'un 'Chancre Coloré' sur une branche d'un Platane oriental?
- La desquamation naturelle d'un Orme japonais?
- Le craquellement de la terre dans le désert de l'Atacama?

Si vous avez une idée: postez un commentaire!
Le premier qui aura eu la bonne réponse sera cité dans cet article après que tout le monde ait eu le temps de proposer son idée...
Attention, celle-ci étant surprenante, ne vous laissez pas piéger: analysez bien la photo ci-dessous!! J'ai moi-même été très surpris!
Au fait, la "vraie" réponse figure parmi les propositions ci-dessus...
Bonne chance!

Ecorce Zelkova serrata Silvère Doumayrou
And the winners are...
Lauriane, Bernard & Alain. Bravo à tous les trois! Ceux qui ont dit l'Arbre à encens ou le Platane n'étaient pas loin...
Et oui, c'est tout bêtement l'écorce d'un Orme du Japon (Zelkova serrata) photographiée en novembre dernier dans l'Arboretum de l'Ecole du Breuil à Vincennes, près de Paris. Comme l'Arbousier, le Platane ou l'Eucalyptus, l'Orme du Japon perd chaque année son écorce, desquamation parfois très impressionante (je vous invite à aller sur le site de Cédric Pollet en lien ci-contre pour vous faire une petite idée)
Merci à tous d'avoir participé & à bientôt peut-être pour un nouveau 'Que suis-je?!'
Rendez-vous mardi prochain pour une petite surprise...
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 00:01
Oui, s'il vous plaît, sauvons les Butia de la Gare de Lyon!!
Il y a là-bas 8 Butia yatay (superbe palmier d'Amérique du Sud) qui sont maintenus en pots & contre leur grès depuis trop longtemps maintenant!

En effet, les 8 octogénaires arrachés de leur Argentine natale n'ont qu'une seule idée en tête: quitter la capitale!
J'en appelle à M. Besson pour régulariser leur situation: donnez des papiers aux Butia pour qu'ils puissent quitter le territoire & retrouver enfin leur habitat d'origine! Il est indécent de garder de tels "papys" dans de si mauvaises conditions: containers trop petits, arrosages non suivis & manque cruel de soleil! Ces actes pourraient être qualifiés de séquestration doublés de sévices corporels...

Nous ne sommes pas à l'abri d'Alzheimers ou de dépressions en chaîne: à force d'entendre, encore & encore, les  annonces de départ des TGV & autres informations ou de supporter le passage indifférent des voyageurs de la SNCF, ils vont finir par péter un plomb! (et je ne vous parle même pas des courants d'air!)
Si rien est fait, le "Front de Libération des Palmiers" fera circuler une pétition dans les meilleurs délais pour les aider. Une grève de la soif est d'ores & déjà planifiée!...
Alors s'il vous plaît, aidons les Butia de la Gare de Lyon!

Il se peut que deux autres palmiers, des Trachycarpus fortunei, veuillent se joindre au mouvement: ils en ont marre de faire le piquet devant la brasserie du Train Bleu & souhaiteraient regagner la Chine, leur pays d'origine!! Les deux Chamaerops humilis des "Trains au départ", eux, voudraient seulement prendre un TGV pour gagner la côte dans les meilleurs délais...
 
Palmophylles, il est temps d'agir: venez manifester votre solidarité pour les palmiers de la Gare de Lyon! Nous avons besoin de tire-pale, de bras & de camions pour les sortir de là!
Un avion pourrait ensuite être spécialement affrété pour leur rendre leur liberté.

J'apprends à l'instant par une dépêche AFP que trois des Butia cités précédemment ont  d'ores & déjà tiré leur révérence & que trois autres sont très mal en point!
Alors je vous en supplie: il n'y a pas que les baleines ou les bébés phoques, ayez une petite pensée pour les Butia de la Gare de Lyon...

Plus sérieusement, parce que le sujet a vraiment de quoi m'énerver, il faudrait juste les arroser ces palmiers, apporter un léger amendement en début de printemps & pschitter leurs palmes au Karcher une fois de temps en temps (leurs feuilles paraissent couvertes de neige tellement il y a de poussière!) Sincèrement, ils seront tous morts d'ici un an ou deux au maximum! C'est insupportable!
Photos ci-dessous: un des palmiers souffreteux de la Gare de Lyon à Paris...

Butia yatay Gare de Lyon Silvère Doumayrou
Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 00:01
Ah, quel bonheur de découvrir que parfois la Nature nous fait des clins d'oeil! Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle nous 'copie', puisque c'est nous qui passons notre temps à la copier!! Mais, dans ce cas précis, on peut se poser quelques questions...

Derechef, mettons les pieds dans le plat en nous interrogeant sur l'étrange ressemblance qu'il y a entre cette photo & certains de nos attributs ou autres accessoires destinés aux plaisirs charnels.
Il faut reconnaître que la Nature sait nous surprendre parfois (même souvent!) en mettant sur notre chemin de bien drôles de 'manifestations' qui en déconcerteraient plus d'un!
Je ne suis pas allé très loin pour prendre cette photo, non, je me suis juste arrêté dans les Jardins de  l'École du Breuil, au coeur du Bois de Vincennes, tout près de Paris.

Là, au pied d'un très beau Cyprès chauve (Taxodium distichum), j'ai vu surgir de terre de magnifiques racines aériennes que l'on appelle pneumatophores. Celles-ci permettent au végétal de "respirer"
& de mieux s'ancrer dans le sol: l'idéal pour améliorer son quotidien! Sauf que, il faut le reconnaître, cette racine à une forme bien particulière!!
Même la couleur du 'bourrelet cicatriciel' (dans la partie supérieure de la racine) ne peut nous faire penser qu'à une chose qui nous est bien familière! Si à cela vous ajoutez une petite fiente de mésange juste au bon endroit... Eh bien le tour est joué, disons-le franchement: cachez ce sexe que je ne saurai voir!

Alors pourquoi cet article? Pour parler du 'Cyprès chauve', certes, un conifère originaire de Louisiane qui peut dépasser les 50 mètres de hauteur pour 2 mètres de diamètre ou pour rappeler que ses racines aériennes peuvent atteindre le mètre 70 de hauteur. Mais c'est aussi & surtout une raison de plus pour antropomorphiser le végétal & vous rappeler que la Nature est source de surprises autant que de découvertes ou d'apprentissage.

Malgré mon expérience, je dois reconnaître que les végétaux prennent parfois des formes qui me laissent pantois... Pour mon plus grand bonheur!!
Alors je n'aurai qu'un conseil: baladez-vous, penchez-vous davantage sur le monde végétal, celui-ci à de la réserve en matière de surprises. Prenez le temps d'observer, de chercher à comprendre & surtout de prendre plaisir à le contempler!

Photo ci-dessous:
une bien drôle de racine aérienne de Taxodium distichum dans les jardins de l'Ecole du Breuil à Vincennes, prise par une belle journée de la fin du mois d'octobre...

Pneumatophore Cyprès chauve Silvère Doumayrou

Repost 0
Published by Silvère Doumayrou - dans Curiosités
commenter cet article

Présentation

  • : La Pépinière 2
  • La Pépinière 2
  • : Après le Blog 'La Pépinière', Silvère Doumayrou vous propose un deuxième site pour parler de végétal, du jardinage & de paysagisme. Photos 'avant-après', conseils, réalisations, découvertes: tout pour réussir son aménagement 'paysager'...
  • Contact

Rechercher Une Plante/un Sujet

Catégories D'articles